A • B • C • D • E • F • G • H • I • J • K • L • M • N • O • P • Q • R • S • T • U • V • W • X• Y • 

Glossaire: lettre « O »

OTAN : Arrivé à Bruxelles en février 2017, Mattis, secrétaire à la défense US a déclaré que l’OTAN était « un socle fondamental fermement soutenu (par Trump)« .  Une séquence diplomatique s’ouvre alors.  Il participera à la réunion de l’OTAN aujourd’hui et vendredi. Rex Tillerson, secrétaire d’Etat, sera quant à lui à Bonn pour le G20, et samedi, c’est le Vice-Président, Mike Pence, qui s’exprimera à la conférence sur la sécurité de Munich, renforçant l’ensemble de l’alliance Atlantique, contrairement à tout ce que les médias dominant occidentaux annonçaient unanimement encore dix jours avant.

Pour être pro-OTAN, organisation au sein de laquelle il a longtemps représenté les Etats-Unis, le Général Mattis  est arrivé à cette réunion du début d’année 2017 avec un ordre de mission clair de la part de Trump : faire participer plus les Européens à leur propre sécurité (qu’ils assument – il va défendre la notion de « fair share« ) : sur les 29 pays de l’OTAN, seuls 3 (dont l’Estonie et la Grèce !) respectent l’objectif budgétaire de l’Alliance de 2% du PIB en budget défense. La France est à environ 1,6% (33 milliards d’euros) et les US sont à plus de 3,5%. On peut comprendre le point de vue américain : ils ont la charte de l’organisation pour eux.  Vu sur les 20 dernières années, ce sentiment ne peut que se renforcer, la contribution américaine à l’OTAN étant passée sur cette période de 50 à 72%. Donald, alias « agent orange », marque un vrai point.

A • B • C • D • E • F • G • H • I • J • K • L • M • N • O • P • Q • R • S • T • U • V • W • X• Y • 

Index des thèmes abordés par catégorie

Derniers articles parus

Archives